Change Region:France

Top Menu - FR

Dernière vague d'Aliyah d'Ethiopie

L’ICEJ aide à accélérer le rapatriement de Falash Mura en Israël

Version imprimableSend by email

Il s’agit de Juifs dont les ancêtres ont été forcés à se convertir au christianisme il y a environ 150 ans pour des raisons économiques, mais qui ont toujours cherché à conserver une partie de leur identité et de leurs traditions juives.

L’Agence Juive en a fait rentrer 200 par mois en Israël sur des vols spéciaux à raison de 100 passagers par vol. A ce rythme, il faudrait encore 4 ans pour rapatrier tous les Juifs d’Ethiopie.

« Soucieuse des conditions de vie désastreuses de ce peuple, l’Agence Juive a hâte d’accélérer leur transfert et, étant donné les réductions de budgets, est très reconnaissante de l’aide que va lui apporter l’Ambassade Chrétienne », commente Howard Flower. « Nous travaillons depuis longtemps en coopération avec l’Agence Juive et nous accueillons avec joie cette opportunité de participer au rassemblement final des Juifs sur la terre de leurs ancêtres. »

Plusieurs Falash Mura ont un besoin urgent de soins médicaux qu’ils ne peuvent recevoir en Ethiopie. En effet, beaucoup de cliniques ont dû fermer par manque de fonds. De plus, beaucoup vivent séparés depuis des années de leur famille déjà rentrée en Israël.

« Les enfants grandissent ainsi loin de leurs grands-parents qui sont maintenant bien avancés en âge », explique Howard.

Par ailleurs, la grande sècheresse qui a sévi en Afrique a provoqué la disette dans la région de Gondar où vivent la plupart des Falash Mura.

Enfin, on craint que le chaos des révolutions arabes puisse s’étendre à l’Ethiopie et force Israël à envisager une autre évacuation d’urgence par pont aérien pour les Juifs éthiopiens. 

La requête de l’Agence Juive auprès de l’ICEJ est arrivée le jour du 20e anniversaire de la spectaculaire Opération Salomon, lorsque près de 15.000 Juifs éthiopiens furent évacués vers Israël sur 34 vols aller-retour en l’espace de 36 heures. Des opposants au régime marxiste se rapprochaient alors de la capitale Addis-Abeba pour chasser le dictateur militaire qui gouvernait le pays. A la faveur d’une intervention diplomatique des Etats-Unis, le gouvernement israélien persuada les rebelles de leur permettre de faire rentrer les multitudes de Juifs en Israël par cette extraordinaire opération d’un week-end à la fin du mois de mai 1991. 

Cinq années auparavant, l’Opération Moïse avait sauvé une première vague de milliers de Juifs éthiopiens qui fuyaient la violente guerre civile et essayaient de faire la route jusqu’en Israël à pied en passant par le Soudan.

Le groupe actuel de plus de 8.000 Falash Mura représente le dernier contingent de Juifs éthiopiens qui pourront rentrer en Israël dans le cadre de la Loi du Retour - réalisant ainsi le rêve séculaire de ce peuple isolé de rentrer un jour à Sion.

L’Ambassade Chrétienne s’est engagée à  apporter son aide à cette mission humanitaire urgente, qui entre dans son souci d’œuvrer à l’accélération du retour du peuple juif en Israël. Le premier vol financé par l’ICEJ pour ce programme arrivera à l’aéroport de Ben Gourion en août avec 100 Juifs éthiopiens à bord.

« Nous projetons de leur offrir une cérémonie d’accueil particulièrement festive », promet Howard Flower !

Aidez-nous aujourd’hui à répondre à ce  besoin urgent !  

Libellé des chèques à adresser à ACIJ-France : « Aliyah Ethiopie »
ou directement, par carte de crédit,sur le site www.icej.org

 

Share this: