NEWS Coronavirus

RAPPORT SPÉCIAL

Version imprimableSend by email
Posted on: 
17 Mar 2020
NEWS Coronavirus

LE CORONAVIRUS - UNE PERSPECTIVE DE JÉRUSALEM

 

 

Un message spécial du président de l’ICEJ

 

 

 

Au début du mois de mars, je suis rentré d’Allemagne en Israël. Dans les deux pays, les sites de télévision et d’information ont été remplis avec en couverture le Coronavirus et son impact sur la société, la santé publique, l’économie mondiale et les voyages internationaux. Le lendemain de mon arrivée chez moi, le gouvernement israélien a décidé d’exiger que tous ceux qui arrivent de certains pays européens (dont l’Allemagne) se mettent en quarantaine pendant 14 jours. Ainsi, ces derniers jours, j’ai eu l’occasion de prier et de réfléchir à ce que cette menace mondiale pourrait signifier pour l’Église et pour Israël, alors que l’impact mondial de la menace Corona atteint de nouveaux sommets presque tous les jours. J’écris ceci à mi-chemin de ma quarantaine de deux semaines.

Ce minuscule virus, plus petit qu’un micromètre, a mis l’économie mondiale à genoux avec des marchés boursiers plongeants, des voyages internationaux au point mort, et de nombreux peuples et nations saisis par crainte d’une éventuelle pandémie. L’un des principaux conseils donnés aux gens est de se laver fréquemment les mains. C’est pris si au sérieux que les désinfectants sont volés en grande quantité dès la sortie des hôpitaux européens.

 

1.    Un appel à la pureté

Dans les cultures occidentales, la pratique régulière de se laver les mains n’est pas une tradition aussi ancienne que nous pourrions le penser, mais n’a été adoptée qu’il y a environ 150 ans. La raison en est qu’il n’y avait aucune connaissance des bactéries et des virus ou de leur rôle dans la propagation des maladies. C’est le médecin hongrois Ignaz Semmelwei (1818 - 1865) qui a découvert, alors qu’il travaillait dans une maternité à Budapest, que lorsque les médecins se lavaient les mains dans une solution de chlore avant de traiter les femmes, le taux de mortalité chez les mères et les infections ont été considérablement réduites. On l’appelait le sauveur des mères.

Mais la nation avec la plus ancienne tradition rapportée de la propreté physique est le peuple juif. Pour cette raison, les Juifs au Moyen Age ont été moins touchés par la peste «Mort Noire». La raison en était que les Juifs - contrairement à la culture européenne plus large - ont maintenu une pratique biblique de se laver les mains avant les repas. Cela n’a pas été compris par leurs voisins païens, et il a donné lieu à des théories du complot et de violentes vagues d’antisémitisme qui ont laissé des milliers de Juifs européens morts. Pourtant, cette tradition de pureté remonte au tout début du peuple juif, quand Israël a reçu la loi de Moïse. Là, Dieu ordonna aux prêtres de s’immerger totalement dans l’eau lorsqu’ils étaient consacrés en tant que prêtres (Exode 29:4), et chaque fois qu’ils entrèrent dans le Tabernacle pour servir Dieu, ils étaient censés se laver les mains et leurs pieds dans la cuve en bronze devant la tente de la rencontre (Exode 30.17-21).

Le peuple de Dieu a compris qu’il ne s’agissait pas seulement d’un rituel de pureté physique, mais qu’il reflétait une vérité beaucoup plus profonde : le besoin de pureté dans nos cœurs. Dans le Psaume 24.3-4, le roi David demande : «Qui pourra monter à la montagne de l'Eternel? Qui s'élèvera jusqu'à son lieu saint? -Celui qui a les mains innocentes et le cœurpur; Celui qui ne livre pas son âme au mensonge, Et qui ne jure pas pour tromper. »

Par le prophète Ésaïe, Dieu a également averti qu’Il ne pouvait plus supporter les cultes, les sacrifices et le chant de Son peuple parce que « vos mains sont couvertes de sang » (Ésaïe 1:15). Le passage indique clairement que le prophète ne parlait pas de sang physique, mais des péchés de son peuple. Et le prophète Joel ordonne de « Sonner la trompette en Sion », pour appeler le peuple de Dieu à se repentir ensemble et à le chercher, parce que « Qui sait s'il ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s'il ne laissera pas après lui la bénédiction... » (Joel 2:1, 14).

Le Coronavirus doit donc être compris par nous tous comme une explosion de shofar céleste, nous appelant à chercher Dieu et à sonder nos cœurs. Suivons les conseils de Jacques, le frère de Jésus : « approchez-vous de Dieu et Il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; et purifiez vos cœurs, vous, hommes irrésolus. » (Jacques4:8). Jésus lui-même enseigne que la pureté du cœur est plus importante que l’hygiène personnelle et le lavage des mains, parce que ce sont nos cœurs qui nous souillent et nous trompent. (Matthieu 15:16-20).

Bien sûr, cela ne signifie pas que nous pouvons ignorer les conseils pratiques ou les exigences en matière de droit de la santé concernant ce virus (comme ceux en Israël que ma famille observe actuellement). Mais cela signifie que nous devons montrer la même vigueur et encore plus énergique quand il s’agit de purifier nos cœurs, parce que cela aura un impact sur notre vie spirituelle.

2. Un temps de tremblements de terre dans le monde

Début février, de nombreux dirigeants clés de notre ministère dans le monde entier se sont joints à nous à Jérusalem pour des sessions de stratégie concernant le 40e anniversaire de l’ICEJ. Dans l’un des temps de prière, Dag IvindJuliussen, membre du conseil d’administration de l’ICEJ et directeur national en Norvège, a partagé que, ces derniers mois, le Seigneur lui a parlé avec force du chapitre 2 de Agée. Là, le prophète déclare :

« Car ainsi parle l'Eternel des armées : Encore un peu de temps, et J'ébranlerai les cieux et la terre, la mer et le sec;J'ébranlerai toutes les nations; les trésors de toutes les nations viendront, et Je remplirai de gloire cette maison, Dit l'Eternel des armées.L'argent est à moi, et l'or est à moi, Dit l'Eternel des armées ». (Agée2:6-7; voir aussi v. 21-23 - NASB). Cette prophétie est alors citée dans l’épître des Hébreux 12:27-29. Les principautés et les systèmes célestes et terrestres seront ébranlés. Quelques semaines seulement après notre rassemblement à Jérusalem, le monde connaît en effet une secousse qui a conduit à de nombreuses conséquences sans précédent, comme Israël ne permettant pas aux touristes d’entrer dans le pays.

« Les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre; car les puissances des cieux seront ébranlées». (Luc 21:26) Les effets des secousses actuelles sont multiples. Une crise économique imprévue se profile dans le monde entier. Selon certains médias, les dommages économiques du Coronavirus dans les vols annulés, les marchandises non livrées, etc., sont déjà de l’ordre d’un billion de dollars.

 

 

 
 

 

Ce n’est pas seulement un nombre, mais il affecte de vraiment les personnes. Par exemple, El Al Airlines a mis la plupart de son personnel en congé sans solde et une grande partie de sa flotte est clouée au sol. Les actions du géant de l’informatique Apple ont fortement chuté en janvier et février, certaines parties de leurs smartphones étant produites dans la région de Wuhan et ne sont plus livrables. L’hebdomadaire britannique Spectator a évalué que tout cela signifie une rupture de la mondialisation - au moins temporairement. La crise corona démontre clairement à quel point le système commercial mondial est fragile. C’est un avant-goût possible de ce grand jour décrit dans l’Apocalypse lorsque le système mondial prend fin soudainement, parce que « Babylone est tombée, tombée » (Apocalypse 14:8).

Dans le même temps, le prophète Agée décrit cette secousse comme libérant une nouvelle mesure de gloire dans le temple de Dieu. En d’autres termes, comme le monde est dans la tourmente Son royaume est de plus en plus fort sur la terre. L’un des résultats les plus positifs de l’épidémie de coronavirus qui frappe actuellement l’Iran est que quelque 70 000 prisonniers, dont de nombreux chrétiens persécutés, auraient été libérés de prison.

Ces mêmes secousses peuvent libérer une faim pour Dieu et l’Église doit être prête pour elle. Ce que ce passage de Agée démontre est formulé d’une manière différente dans le chapitre 12 des Hébreux. Ici, les secousses à venir secoueront ce qui peut être ébranlé tout en révélant les choses qui ne peuvent pas être ébranlées. (Hébreux 12:27). Le passage se termine alors par un appel à nous tous : «C'est pourquoi, recevant un royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable, avec piété et avec crainte,car notre Dieu est aussi un feu dévorant. ». (Hébreux 12:28-29)

3. Juste une préfiguration

En lisant la parole de Dieu et en écoutant les nouvelles, je ne peux m’empêcher de penser que ce n’est qu’une petite préfiguration de ce qui est à venir. Les prophètes hébraïques et le Nouveau Testament parlent d’un moment où Dieu jugera sévèrement le monde pour son injustice et sa rébellion contre Dieu. Si quelqu’un avait fait une recherche sur Google "Corona" au début de Janvier 2020, le résultat de recherche aurait conduit soit à une bière mexicaine ou à des images de la couronne du Soleil comme on le voit lors d’une éclipse solaire. Cela se produit lorsque la Lune couvre totalement le Soleil, formant une Corona brillante ("couronne") sous la forme d’un anneau de feu entourant la Lune.

 

 

 
 

 

Seul le bord le plus extérieur du Soleil est vu et non le Soleil lui-même. Dans la prière, la pensée m’est venue que c’est exactement ce que nous voyons aujourd’hui. La pandémie du Coronavirus n’est pas le jugement lui-même, mais un signe avant-coureur de ce qui viendra dans une mesure beaucoup plus grande si le monde ne se repent pas. En ce sens, le Coronavirus est un signe des choses à venir, quand certains fléaux dévasteront la terre et pourtant l’humanité ne se repentira pas (Apocalypse 9:18-21). Pourtant, c’est aussi un rappel que c’est encore un temps de grâce où « celui qui fait appel au nom du Seigneur sera sauvé ». (Joel 2:32; Actes 2:21) C’est un signal d’alarme à l’Église pour comprendre les heures et la saison dans lesquelles nous vivons et pour agir en conséquence.

Par conséquent, permettez-moi d’offrir les conseils suivants. Ces suggestions ne devraient en aucun cas remplacer des mesures très saines que votre système de santé national pourrait exiger de vous. Mais nous devrions en profiter :

A.Approchons-nous de Dieu, passons en revue nos actions et lavons-nous les mains si nécessaire. Cherchons nos cœurs et renouvelons notre relation à Dieu, qui est en effet « un feu dévorant » (Hébreux 12:29 ; James 4:8). L’apôtre Pierre, en parlant de ces derniers jours, nous avertit : « Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l'avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront! »(2 Pierre 3:11-12).

B.En cette période de secousses, rappelons-nous que Dieu ne change pas. Nos vies sont entre ses mains. Il nous dit de « ne pas craindre, parce que je suis avec vous ». C’est exactement en ces temps sombres et difficiles où notre lumière peut briller encore plus lumineux. Les gens vont nous surveiller. Soyons des rayons de lumière et d’espoir dans le Ressuscité.

C.Reconnaissons que nous vivons à une époque où nous devrions nous attendre à d’autres secousses à venir. Et donc établissons une base sûre. Jésus nous rappelle dans l’Évangile de Luc : « Maintenant, quand ces choses commencent à se produire, levez les yeux et levez la tête, parce que votre rédemption s’approche. » (Luc 21:28) En effet, Jésus arrive bientôt !

D.Jésus encourage ses disciples à considérer la prière comme essentielle pour traverser ces jours difficiles. « Regardez donc, et priez toujours pour que vous puissiez être compté digne d’échapper à toutes ces choses qui se réaliseront, et de se tenir devant le Fils de l’Homme. » (Luc 21:36) Prenez l’engagement aujourd’hui de passer plus de temps dans la prière et de chercher Dieu comme jamais auparavant.

E.L’apôtre Pierre nous rappelle que la parole prophétique de Dieu est censée servir de lumière en temps d’obscurité. « Et nous tenons pour d'autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour vienne à paraître et que l'étoile du matin se lève dans vos cœurs ... » (2 Pierre 1:19). La Parole de Dieu servira de phare et de boussole pour notre vie en ces temps instables. Assurez-vous d’avoir votre alimentation quotidienne de Sa Parole vivante.

F.Enfin, c’est une grande occasion de se tenir aux côtés de Dieu pour Israël. Cette nation a été placée sous de sévères restrictions en raison du Coronavirus, dans le but premier de sauver des vies humaines. En particulier, les personnes âgées (y compris de nombreux survivants de l’Holocauste) seront grandement touchées par les mesures de quarantaine et les limitations imposées pendant cette crise sanitaire. Israël est toujours en train de permettre l’arrivée de nouveaux immigrants juifs, mais ils doivent aussi être mis en quarantaine pendant deux semaines. Notre équipe de l’ICEJ AID a déjà reçu des demandes d’organismes de bienfaisance locaux pour aider à divers projets visant à soutenir les personnes les plus touchées par cette situation difficile. Merci de nous aider à répondre à ce besoin urgent.

Appel à la prière !

Au cours des dernières semaines, les voyages internationaux, y compris le tourisme en Israël, ont été gravement touchés par la menace du coronavirus. Israël a été plus strict dans sa réponse que la plupart des autres nations, dont la mise en quarantaine de deux semaines requises pour les visiteurs entrants et l’annulation de grands événements publics, tels que le Marathon de Jérusalem. Nous nous attendons à ce que ces restrictions soient levées et que la vie revienne à la normale ici à Jérusalem d’ici à l’arrivée de notre célébration de la Fête des Tabernacles début octobre. Et quoi qu’il arrive, nous avons l’intention de « garder la Fête », comme l’ordonne Zacharie14:16 ! Mais nous vous demandons de vous joindre à nous pour une prière sincère concernant la Fête de cette année, et pour que la menace du Coronavirus soit pleinement contenue et éliminée dès que possible.

Il s’agit d’une Fête des Tabernacles spéciale pour l’ICEJ, car elle marque le 40e anniversaire de notre ministère ici en Israël. Nous avons donc besoin de sagesse et de prévoyance supplémentaires pour planifier cette Fête spéciale et aussi pour ajuster le calendrier pour relever les défis posés par la situation actuelle. S’il vous plaît priez pour que nous ayons « l’esprit du Christ»alors que nous nous préparons pour la Fête de cette année (1 Corinthiens 2:16). Priez pour que les bons orateurs et les leaders de louange viennent exercer leur ministère à la rencontre de Sukkot de cette année à Jérusalem. Priez pour que les Israéliens soient particulièrement bénis par les chrétiens qui viennent exprimer leur solidarité avec Israël lors de la fête.

En outre, nous vous exhortons également à prier pour que le Seigneur agisse puissamment pour épargner des vies et éliminer les souffrances et la peur causées par le Coronavirus. Priez pour que la volonté de Dieu soit accomplie dans la terre au milieu de cette crise mondiale. Priez pour que les experts médicaux et les autorités gouvernementales puissent rapidement contenir et éradiquer cette menace pour la santé publique dans le monde entier. Enfin, priez pour qu’Israël soit la nation qui trouve la solution pour éradiquer cette menace.

Donner à notre Fonds "Israël en crise'

L’ICEJ dispose d’un fonds permanent pour répondre aux besoins urgents qui se posent en temps de crise en Israël, et c’est un tel moment. À l’heure actuelle, de nombreuses familles israéliennes sont en quarantaine obligatoire, tandis que les autorités ont également conseillé aux personnes âgées et à d’autres groupes vulnérables de rester chez elles. Les nouveaux immigrants juifs seront toujours autorisés à faire Aliyah en Israël, mais ils doivent aussi être mise en quarantaine pendant deux semaines. En réponse, nous travaillerons avec des organismes de bienfaisance israéliens locaux pour effectuer des livraisons à domicile de nourriture et d’autres produits de première nécessité à ceux qui sont confinés chez eux, y compris un certain nombre de survivants de l’Holocauste.

Nous nous rendons compte que le Coronavirus pose des problèmes pour de nombreuses nations du monde entier. Mais nous voulons aussi vous donner l’occasion de démontrer votre amour et votre préoccupation pour Israël pendant cette urgence mondiale en nous aidant à nourrir et à prendre soin de ces Israéliens dans le besoin. Cet appel est basé sur l’exemple donné par les croyants gentils à Antioche - les premiers à être appelés "chrétiens" - tel qu’enregistré dans le Livre des Actes, chapitre 11. Une grande famine a eu un impact sur le monde entier connu pendant le règne de l’empereur Claude. Et même s’ils avaient leurs propres besoins urgents, les disciples de Jésus à Antioche ont été d’abord « déterminés à envoyer une contribution pour le soulagement des frères vivant en Judée. » (voir Actes 11:26-30)

Merci d’envisager un don pour nous aider à fournir et à prendre soin de ceux qui sont confinés dans leurs maisons en Israël. Nous nous efforçons de nous assurer que ces familles et ces personnes âgées ont de la nourriture et des soins de première nécessité dans ce climat de peur au niveau de leur santé. Merci de penser à Israël, alors même que votre propre nation s’occupe de la menace du Coronavirus.

 

www.icej.org/crisis

 

Share this: